Comment calculer un limon d'escalier facilement

Fabriquer un escalier réglementaire selon le code du bâtiment n'est pas si compliqué.

Certaines étapes préliminaires sont nécessaire avant de s'engager dans des travaux de construction d'escalier. Évidemment, pour commencer on doit prendre les mesures nécessaire qui permettront de calculer les éléments de l'escalier i.e. l'élévation, la course, la longueur du palier (s'il y en a un), épaisseur des recouvrements de plancher sur les deux étages, épaisseur du plafond et du palier et aussi les mesures du puits d'escalier s'il est déjà fait. Sur le web, certain logiciel sont également fourni gratuitement pour calculer un escalier, mais si vous n'avez pas accès au web vous devrez procéder ainsi...



Toutes les mesures et les chiffres dans cet article sont en millimètre. 

Pour déterminer le giron et la contremarche de notre escalier, nos mesures doivent respecter minimum 2 règles du pas sur 3. Voici les 3 règles qui permettent de construire un escalier légal.

  • 1 giron + 1 contremarche = minimum 430 / maximum 460
  • 1 giron + 2 contremarche = minimum 610 / maximum 635
  • 1 giron x 1 contremarche = minimum 45 000 / maximum 48500
Voici comment faire pour déterminer un girons et une contremarche qui respecteront deux des règles du pas. (doit respecter 2 règles minimum)

1. On commence toujours par diviser notre élévation (hauteur de l'escalier) par le nombre 200, qui est la hauteur maximale d'une contremarche selon le code du bâtiment. 

Si le nombre que vous obtenez a une décimal, il faut arrondir au plus grand, sinon on ne respectera pas la hauteur maximum de 200 mm. 

Exemple de calcul:
L'élévation de mon escalier est de 2832 mm
2832 ÷ 200 = 14.16    On ne peut arrondir ce chiffre à 14 car nous dépasserions la hauteur permise d'une contremarche avec 200 mm de haut. Donc nous devons continuer avec 15 et nous irons également voir avec 16 et 17 comme nombre de contremarche possible pour notre escalier.

Pour continuer, on divise notre élévation par les nombres de contremarche possible que nous avons trouver (15, 16 et 17). Cette fois nous pouvons arrondir soit au plus bas ou au plus haut et le résultat obtenu sera nos hauteurs de contremarche (CM) possible...

2832 (élévation) ÷ 15 (contremarche) = 188.8 que nous arrondissons à 190 
2831 ÷ 16 = 177
2831 ÷ 17 = 166.52 donc 167 

2. Une fois les contremarches possibles trouvé, on les insèrent dans les 3 règle du pas à l'inverse pour trouver nos girons minimum et maximum possible. 




Exemple:


règle #1
[1 giron + 1 contremarche = minimum 430 / maximum 460]
430 - 190 (première hauteur de CM possible) = 240 (giron minimum possible)
460 - 190 = 270 (giron maximum possible)

règle #2
[1 giron + 2 contremarche = minimum 610 / maximum 635]
610 - (190 + 190) = 230 (giron minimum possible)
635 - (190 + 190) = 255 (giron maximum possible)


règle #3
[1 giron x 1 contremarche = minimum 45 000 / maximum 48500]
45 000 ÷ 190 = 236.8 donc 237 (giron minimum possible)
48 500 ÷ 190 = 255.2 donc 255 (giron maximum possible)


Il faut faire les même calculs pour nos trois hauteurs possible de CM trouvées (en bleu).

3. Maintenant que toutes les profondeurs de girons possibles trouvées, on élimine la plus petites et la plus grandes mesures.

Exemple:
Pour la contremarche de 190:
Girons minimum: 240 230 237
Giron maximum: 270 255

Ensuite, essayez encore une fois vos résultats dans les 3 règles pour déterminer quelle sera la profondeur du giron pour vos 3 hauteurs de contremarche trouvés. Les possibilités ne sont pas uniques... souvent plusieurs girons et/ou contremarche fonctionnent. Pour un escalier plus économique, optez pour une contremarche plus haute. Pour un escalier plus long, on choisit des girons avec une plus grande profondeur. 


4. Avant de tracer notre limon, il reste seulement 2 calculs à faire i.e. celui de la première CM et du crochet.

La mesure de la première contremarche dépend du revêtement de sol. 
Il faut soustraire l'épaisseur de la marche à la mesure de la contremarche et additionner l'épaisseur du revêtement de plancher (s'il y en a un).

Le calcul à faire pour déterminer le crochet est un peu différent.
On additionne l'épaisseur de la marche à la hauteur de la contremarche et on soustrait à ce nombre l'épaisseur du pallier ou plafond auquel sera fixé le limon. Le crochet peut être positif ou négatif.


Table du pas pour déterminer la profondeur maximum et minimum du giron.
En jaune: hauteur de contremarche et profondeur de giron IDÉAL.
Une fois que toutes vos mesures sont déterminées, avant de "clancher" votre scie dans le morceau de bois qui deviendra votre limon, tracez-le sur un carton. Ca vous permettra de voir si vos calculs sont bon, et vous économiserez du bois...


Malgré toute les explications fourni un peu plus haut, calculer un escalier peu être quelques choses d'assez difficile si vous avez à construire un autre type d'escalier (escalier à palier, escalier à marche d'angle etc.). Si vous n'êtes pas sûr de vous-même, faites affaire avec un menuisier-charpentier ou une compagnie spécialisée, ça pourrait vous éviter bien des mots de têtes. 
Bonne construction!

8 commentaires:

  1. Marc-André Roberge11 décembre 2010 à 10 h 39

    Pour construire un escalier sans faire d'erreur il faut être patient, réfléchir, et dessiner. Comme c'est écrit dans le post, dessiner sur un carton permet d'essayer voir si le limon est bon ou non avant de couper dans le bois.

    RépondreEffacer
  2. Martin est bon prof hein ! lol

    RépondreEffacer
  3. Il ne manque que quelques précisions sur le crochet ( la coupe de tête) avec un dessin d'un positif et un dessin d'un négatif.

    Un gros merci pour le site, ça me rafraîchit la mémoire.

    RépondreEffacer
  4. Je viens de découvrir votre site et j'en suis très content.

    Votre titre <> a attiré mon attention. Je croyais découvrir une nouvelle méthode plus simple et plus rapide pour calculer un escalier.

    Mais finalement le titre est à mon sens exagéré! Ce que je découvre est exactement ce que nous apprenons à l'école. Rien de nouveau! Ça reste toujours être du calcul par-dessus calcul. Mais bon, si c'est la seul façon... c'est la seule façon. Que voulez-vous!

    C'est seulement que le titre avait créé chez moi de l'espoir d'avoir trouvé une nouvelle façon plus rapide et plus pratique lorsque l'on est sur le chantier. Faux espoir!

    Il n'en reste pas moins que ce site est désormais dans mes favoris et l'article sur l'escalier aussi. Comme quelqu'un avant moi a dit, ça permet de rafraîchir la mémoire.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Vous savez, lorsqu'on écrit une publication sur un blog, le titre est très important pour attirer du traffic. Vous en êtes la preuve, vous êtes venu visiter ce blog en croyant avoir trouvé quelques choses de nouveau en vous fiant au titre, et vous avez tout de même découvert un blog intéressant malgré tout. C'était le but de l'auteur j'imagine...

      Effacer
  5. jai suivis toutes vos instructions pour calculer mon escalier mes sans resultat parseque j ai un problemes .comment je peus definire le nombre de marches pour un escalier 1/4tournant en bas a gauche

    RépondreEffacer
  6. Bonjour,

    Je me lance dans la construction d'un escalier deux quarts tournants. Il y a une information que je ne trouve nul part :

    Comment se calcule l'épaisseur du limon ?

    Merci d'avance,

    RépondreEffacer
  7. petit conseil, prenez l'élévation du plancher fini pour le haut et vers la fin de la dernière marche avec un niveau ou laser, car un plancher moin droit changera votre élévation et par le fait même le niveau avant arrière de vos marche.

    J-F Charpentier-Menuisier

    RépondreEffacer